patient


patient

patient, iente [ pasjɑ̃, jɑ̃t ] adj. et n.
• 1120; lat. patiens, patientis
I Adj.
1Qui a de la patience (I, 1o), fait preuve de patience. « Mais le Vieux, qui n'était pas patient, cria : — Enfin, fous-moi donc la paix ! » (Ch.-L. Philippe). Professeur patient avec ses élèves. Subst. « Le patient est le fort » (Hugo).
Par ext. Caractère patient. 2. calme.
2Qui ne se lasse pas (dans un travail, etc.). inlassable, persévérant. « Ce n'est jamais qu'aux esprits patients et laborieux qu'appartient le don de l'invention dans les sciences naturelles » (Voltaire).
Qui manifeste ou exige de la patience. « Les plus importantes découvertes scientifiques résultent de la patiente observation de petits faits subsidiaires » (A. Gide).
3Qui sait attendre ( 1. patience, I, 3o ). Soyez patient, dans cinq minutes il sera ici.
4Vx Passif. « Dans les passions, comme nous les considérons, l'âme est patiente » (Bossuet).
N. m. Didact. Celui qui est passif. L'agent et le patient.
II N. (1370) Personne qui subit ou va subir une opération chirurgicale; personne qui est l'objet d'un traitement, d'un examen médical. Le médecin et ses patients. client, malade.
Personne qui subit ou va subir un supplice.
⊗ CONTR. Fougueux, impatient, vif, violent.

patient nom masculin Dans la tradition scolastique, ce sur quoi la cause opère, par opposition à l'agent. Être ou chose qui subit l'action exprimée par le verbe (par opposition à agent, à actant ou à sujet). ● patient, patiente adjectif (latin patiens, -entis, de pati, souffrir) Qui fait preuve de patience, de tolérance, de calme : Être patient avec ses élèves. Qui supporte l'attente avec calme : Soyez patients, le bus va arriver. Qui persévère avec constance dans son effort : Un observateur patient. Qui est fait ou doit être fait avec patience, calme et persévérance : La patiente observation des faits. Dans la tradition scolastique, se dit de ce qui subit l'action de quelque chose. ● patient, patiente (synonymes) adjectif (latin patiens, -entis, de pati, souffrir) Qui fait preuve de patience , de tolérance, de calme
Synonymes :
Contraires :
- agacé
- énervé
- exaspéré
- irrité
Qui supporte l'attente avec calme
Synonymes :
- résigné
- stoïque
Contraires :
- impétueux
Qui persévère avec constance dans son effort
Synonymes :
- acharné
- obstiné
- persévérant
Contraires :
- léger
- velléitaire
Qui est fait ou doit être fait avec patience, calme...
Synonymes :
- méticuleux
Contraires :
- bâclé
- hâtif
- précipité
patient, patiente nom Personne soumise à un examen médical, suivant un traitement ou subissant une intervention chirurgicale. Vieux. Personne condamnée à un supplice ou qui va être exécutée. ● patient, patiente (synonymes) nom Personne soumise à un examen médical, suivant un traitement ou...
Synonymes :

patient, ente
adj. et n.
rI./r adj.
d1./d Qui fait preuve de patience. être patient avec les enfants.
d2./d Qui n'est pas découragé par la longueur d'un travail. Un chercheur patient.
Par ext. Recherches patientes.
rII./r n. Personne qui subit une opération chirurgicale, un traitement médical.

⇒PATIENT, -ENTE, adj. et subst.
I.Adj. Qui a, montre ou requiert de la patience.
A.Vx ou littér. [Corresp. à patience1 A 1]
1. [En parlant d'une pers.] Synon. endurant, longanime, stoïque; anton. indigné, révolté. Je la trouvais devenue bien patiente à supporter notre séparation, mais je l'aimais quand même (SAND, Hist. vie, t.2, 1855, p.435). Le peuple est un troupeau imbécile, tantôt stupidement patient et tantôt férocement révolté (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Horla, 1886, p.1106):
1. [Dieu] est vivant et permanent. Mille ans sont comme un jour devant lui; aussi est-il patient et longanime; il diffère de punir les pécheurs pour leur laisser le temps de faire pénitence.
Théol. cath. t.4, 2 1920, p.1022.
2. [P. méton. du subst.] Qui manifeste ou requiert cette qualité. Effort patient. En les regardant, on aurait pu se tromper à leurs airs patients et sages (...); impossible de s'imaginer de quoi ces mêmes jeunes hommes pouvaient redevenir capables une fois lâchés sur terre (LOTI, Mon frère Yves, 1833, p.378). Les ruses patientes, la comédie qu'on doit jouer pour dissimuler ses sentiments (GREEN, Journal, 1949, p.284).
B. —[Corresp. à patience1 A 2 a]
1. [En parlant d'une pers.] Synon. doux, indulgent; anton. agacé, cruel. Amant patient; garde-malade, infirmière, institutrice patiente. J'ai vu ainsi mon père, d'habitude extrêmement patient et doux, s'emporter en des colères d'une violence folle qui le faisaient presque s'évanouir (BOURGET, Disciple, 1889, p.68). Écoute, mon petit, je suis patient. Mais je commence à être à bout (ARLAND, Ordre, 1929, p.58):
2. Je serai bien patiente pour toujours avec toi! Je serai si douce! Tu verras Léon! Je te comprendrai si bien que tu ne pourras plus te passer de moi!
CÉLINE, Voyage, 1932, p.564.
2. [P. méton. du subst.] Il attendait debout, dans une attitude patiente et respectueuse, le moment de me passer ma redingote (NODIER, Fée Miettes, 1831, p.60). Cette longue et patiente et douce fidélité paternelle, un des tout à fait plus beaux sentiments de l'homme qu'il y ait dans le monde (PÉGUY, Argent, 1913, p.1131):
3. Ah! Brigitte, quels diamants coulaient de tes paupières! Dans quel trésor de charité sublime tu puisais, d'une main patiente, ton triste amour plein de pitié!
MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p.244.
C. —[Corresp. à patience1 A 2 b]
1. [En parlant d'une pers.] Synon. inlassable, obstiné, persévérant, tenace; anton. changeant, impétueux, instable. Chercheur, savant, travailleur patient. Quand de patients philologues en auront monographié toutes les parties et tous les procédés (RENAN, Avenir sc., 1890, p.244). Naguère encore lecteur patient de saint Augustin et saint Thomas d'Aquin (MAURIAC, Baiser Lépreux, 1922, p.152):
4. Si tu veux un ami, apprivoise-moi! —Que faut-il faire? dit le petit prince. —Il faut être très patient, répondit le renard. Tu t'assoiras d'abord un peu loin de moi, comme ça, dans l'herbe. Je te regarderai du coin de l'oeil et tu ne diras rien. Le langage est source de malentendus. Mais, chaque jour, tu pourras t'asseoir un peu plus près.
SAINT-EXUP., Pt Prince, 1943, p.471.
2. [P. méton. du subst.] Analyse, oeuvre, exploration, observation patiente; travail patient. Leurs reins forcés, tournés depuis longtemps par les patientes et rudes besognes (MAUPASS., Contes et nouv., t.2, Bapt., 1884, p.45). La sape patiente des fonctionnaires entamait le granit breton (VOGÜÉ, Morts, 1899, p.135):
5. «Seize piasses par mois, se disait-elle. Y a pas moyen. On n'arrivera pas». Pourtant, elle recommençait de patients calculs. Elle portait dans sa tête, Rose-Anna, le chiffre exact de leur petit revenu composé surtout des payes de Florentine.
ROY, Bonheur occas., 1945, p.117.
D. —[Corresp. à patience1 A 2 c]
1. [En parlant d'une pers.] Synon. calme, serein; anton. bouillant, énervé. Des idées vagues de commerce s'ébauchaient dans son crâne d'avare patient et rusé (ZOLA, Débâcle, 1892, p.161). Il a été patient pendant quinze ans, il ne peut plus attendre une minute (GREEN, Journal, 1934, p.244):
6. Tiens-toi dans le couloir, sourd et aveugle, et patient; le temps n'existe plus, comprends-tu bien. Étouffe tes sens, ne t'étonne de rien, car si la réalité raisonnable doit le céder à l'autre, c'est parce que selon la réalité raisonnable toi et moi d'ici à quelques jours nous serons deux morts.
JOUVE, Scène capit., 1935, p.127.
2. [P. méton. de la pers.] Ce matin, je suis plein de calme, de douceur et de patient amour (ALAIN-FOURNIER, Corresp. [avec Rivière], 1906, p.224). Il avait pris la voix patiente et neutre d'un speaker (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p.67):
7. Voilà, tu ne sauras jamais rien de mon être,
Tu n'as pas regardé dans mon coeur, la fenêtre
Était lisse pourtant qui donnait sur ma vie,
Mais tu n'auras pas eu la patiente envie
De t'asseoir près de moi et de comprendre un peu.
NOAILLES, Ombre jours, 1902, p.155.
II.Subst. et adj.
A. —(Celui, celle) qui subit, qui est l'objet d'une action.
1. PHILOS. [P. oppos. à l'agent] (Celui, celle) qui subit, qui est passif. De quel côté est l'agent, de quel côté le patient? Est-ce le principe inférieur qui détermine l'apparition du principe supérieur? (BOUTROUX, Contingence, 1874, p.134).
2. LING. [P. oppos. à celui qui agit] ,,L'être ou la chose qui subit l'action (le procès)`` (Ling. 1972). Le sujet animé des phrases passives et l'objet animé des phrases actives à verbe transitif sont en général des «patients» (Ling. 1972).
B.Vieilli ou littér.
1. Supplicié(e). On liait le patient sur cette roue, à genoux et les bras derrière le dos (HUGO, N.-D. Paris, 1832, p.264). Au début, on n'attachait pas [à la chaise électrique], paraît-il, les patients dont les corps, sous la commotion, volaient en l'air (MORAND, New-York, 1930, p.95).
2. P. ext.
a) (Celui, celle) qui subit un châtiment, qui affronte une épreuve pénible. Riccardo se tenait le fouet à la main, et les cinq patients étaient rangés à côté de lui (MALOT, Sans fam., 1878, p.318):
8. C'est la même méthode de relais, on se repasse la patiente de l'un à l'autre, du bureau à la chambre à coucher et à la cuisine, avec alternatives de sévérité et de tendresse; la famille est plus forte que les flics pour le chantage sentimental...
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.106.
b) Malade; (celui, celle) qui subit ou va subir un examen médical ou une opération chirurgicale. L'opération faite, l'interne de service (...) jetant un coup d'oeil sur ce qui reste et sur ce qui a été retranché au patient, dit: «Quel est le morceau qu'il faut reporter au lit?» (GONCOURT, Journal, 1882, p.180). Les médecins craignaient que cette visite n'agitât trop le patient (MAUROIS, Disraëli, 1927, p.333).
Prononc. et Orth.:[], fém. [-]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist.A. Adj. 1. 1re moitié XIIes. «qui supporte patiemment les défauts d'autrui» (Psautier d'Oxford, 85, 14, éd. F. Michel, 123); 2. 2e moitié XIVes. «qui souffre sans murmurer les adversités, les contrariétés» (Brun de la Montaigne, éd. P. Meyer, 3126); 3. 1370-72 t.didact. «qui subit» (NICOLE ORESME, Ethiques, V, 23, éd. A. D. Menut, 327); ca 1380 emploi subst. (J. LEFEVRE, La Vieille, 196 ds T.-L.). B. Subst.1. XIVes. «malade» (BRUN DE LONG-BORE, Cyrurgie, ms. de Salis, f° 102d ds GDF. Compl.); 2. 1617 «personne qui est condamnée au supplice» (A. D'AUBIGNÉ, Avantures du baron de Faeneste, I, 12, éd. Réaume et de Causade, II, 419). Empr. au lat. patiens «qui supporte, endurant», part. prés. adjectivé de patior «souffrir, supporter, endurer». Fréq. abs. littér.:1294. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 1339, b) 1888; XXes.: a) 1780, b) 2271. Bbg. GOHIN 1903, p.326. — QUEM. DDL t.10.

patient, ente [pasjɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. 1120; du lat. patiens, patientis, de pati « souffrir, supporter ».
———
I Adj.
1 Qui est doué de patience, fait preuve de patience (1. patience). Doux, endurant (vieilli), indulgent, longanime. || Patiente victime (→ Éruption, cit. 3). || Il a été humble (cit. 4), patient. || Des gouvernés (cit. 48) doux, patients, modérés. || Des gens très patients, très maniables (cit. 4). || Patient et volontaire, infatigable. || Il faut être patient pour devenir maître de soi et des autres (→ 1. Impatience). || Être patient pour supporter la fatigue, la douleur physique. Dur (à…).
1 Sinon, prends garde à toi. J'ai l'habitude d'être
Patient à l'affront comme au feu le salpêtre.
Hugo, la Légende des siècles, XIX, II.
2 Mais le Vieux, qui n'était pas patient, cria :
— Enfin, fous-moi donc la paix !
Ch.-L. Philippe, Père Perdrix, I, I.
Subst. || « Le patient vaut mieux que le fort » (Bossuet, Oraison funèbre de Henriette d'Angleterre).
3 Le patient est le fort.
Hugo, les Orientales, V, IV.
Par ext. || Caractère patient. || Humeur patiente. Calme, débonnaire, doux, souffrant (vx). || L'âne (cit. 3) est d'un naturel patient.
2 Qui ne se lasse pas (dans un travail, etc.), n'abandonne pas. 1. Patience (2.); imperturbable, inlassable, persévérant. || Un observateur patient et minutieux (cit. 2). || Âme patiente, tranquille, immuable dans ses projets (→ Indifférence, cit. 9).
4 Ce n'est jamais qu'aux esprits patients et laborieux qu'appartient le don de l'invention dans les sciences naturelles.
Voltaire, Essai sur les mœurs, CLXXVIII.
Par ext. Qui exige de la patience. || Un patient labeur. Constant (→ Aveugle, cit. 17). || Les patients travaux de la science (→ Exténuer, cit. 5). || Une longue et patiente étude (cit. 30).
5 Les plus importantes découvertes scientifiques résultent de la patiente observation de petits faits subsidiaires si particuliers, si menus, inclinant si imperceptiblement les balances — que l'on ne consentait pas jusqu'alors à en tenir compte.
Gide, Journal, 19 juin 1931.
3 Qui fait preuve de patience (1. patience, 3.), qui sait attendre (→ Impulsif, cit. 3). || Soyez patient, dans cinq minutes il sera ici.Par ext. || Espoir patient.
6 (…) les prophéties, à partir du moment où elles traduisent l'espoir vivant de millions d'hommes, ne peuvent rester impunément sans terme. Un temps vient où la déception transforme le patient espoir en fureur (…)
Camus, l'Homme révolté, p. 260.
4 Vx. Passif. || « Dans les passions, comme nous les considérons, l'âme est patiente… » (Bossuet, Connaissance de Dieu et de soi-même, III, XI).N. m. Didact. Celui qui est passif. || L'agent (cit. 4) et le patient.
———
II N. (1370).
1 Personne qui subit ou va subir une opération chirurgicale; malade qui est l'objet d'un traitement, d'un examen médical. || Le médecin et ses patients. Client, malade. || Ausculter, endormir un patient (→ Opérer, cit. 5). || Il réconforta le patient (→ Bistouri, cit. 1). || L'état du patient inspirait (cit. 11) les plus vives inquiétudes.
7 Elle avait (…) disposé sur les tables des linges propres pour les visites des médecins. Elle couchait, le soir, non loin du patient, sur une chaise longue (…)
G. Duhamel, Salavin, VI, XXIX.
2 (1598). Personne qui subit ou va subir un supplice, un châtiment corporel (→ Bûcher, cit. 3).Fig. (→ Hypocrite, cit. 4, Hugo). — Par ext., par exagér. Personne qui subit une punition (→ Coulpe, cit. 2).
CONTR. (De l'adj.) Brusque, fougueux, impatient, irrité, prompt, vif, violent. — (Du subst.) Bourreau.
DÉR. Patiemment, patienter.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Patient(in) — Patient(in) …   Deutsch Wörterbuch

  • patient — patient, ente (pa si an, an t ) adj. 1°   Terme didactique. Qui souffre, reçoit l impression d un agent. •   Dans les passions comme nous les considérons, l âme est patiente, et elle ne préside pas aux dispositions du corps, mais elle y sert,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • patient — Patient, [pati]ente. adj. Qui reçoit l impression d un agent physique. En ce sens il est renfermé dans le dogmatique. Tous les estres à l égard les uns des autres sont agents ou patiens. Il sign. aussi, Qui souffre les adversitez, les injures,… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Patient — Pa tient, n. 1. One who, or that which, is passively affected; a passive recipient. [1913 Webster] Malice is a passion so impetuous and precipitate that it often involves the agent and the patient. Gov. of Tongue. [1913 Webster] 2. A person under …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Patient — Pa tient (p[=a] shent), a. [F., fr. L. patiens, entis, p. pr. of pati to suffer. Cf. {Pathos}, {Passion}.] 1. Having the quality of enduring; physically able to suffer or bear. [1913 Webster] Patient of severest toil and hardship. Bp. Fell. [1913 …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Patient 13 — jeu de rôle Auteur Anthony Combrexelle Illustrateurs Anthony Combrexelle Willy Favre Matthias Haddad Éditeur John Doe Date de …   Wikipédia en Français

  • patient — [pā′shənt] adj. [ME pacient < OFr < L patiens, patient, prp. of pati: see PASSION] 1. bearing or enduring pain, trouble, etc. without complaining or losing self control 2. refusing to be provoked or angered, as by an insult; forbearing;… …   English World dictionary

  • patient — Under Title 11 U.S.C. Section 101: (40A) The term patient means any individual who obtains or receives services from a health care business. (40B) The term patient records means any written document relating to a patient or a record recorded in a …   Glossary of Bankruptcy

  • Patient — Sm std. (16. Jh.) Entlehnung. Übernommen aus l. patiēns ( entis) duldend, leidend , dem PPräs. von l. patī (passus sum) erdulden, hinnehmen, sich in einer Stimmung befinden .    Ebenso nndl. patiənt, ne. patient, nfrz. patient, nschw. patient,… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Patient — [Basiswortschatz (Rating 1 1500)] Auch: • Patientin Bsp.: • Er ist Patient im Allgemeinen Krankenhaus. • Ich war der einzige Patient im Wartezimmer …   Deutsch Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.